Comment calculer ma retraite complémentaire ?

calculer ma retraite

Chaque salarié a droit à une retraite, une somme qu’il recevra lorsque la fin de sa carrière se présente. Puisque cette somme est en général trop petite pour assurer sa survie pour le restant de sa vie, il est important d’envisager un complément dès le plus jeune âge. C’est la raison pour laquelle la retraite complémentaire rsi existe. Elle sert à compléter la retraite de base. Il s’agit entre autres d’un régime conçu pour booster votre portefeuille à la retraite. D’ailleurs, il y a plusieurs types de retraites complémentaires proposés selon le profil de chaque salarié. Le calcul retraite complémentaire varie également d’un métier à un autre.

Calcul retraite complémentaire, les essentiels à retenir

Avant de vous apprendre à faire le calcul de la retraite complémentaire, il est important de connaître certaines bases afin de comprendre au mieux votre situation. De la sorte, vous pouvez tranquillement choisir la formule la plus adaptée à vos besoins. La retraite complémentaire est celle qui vient compléter votre retraite de base pour que vous ayez une fin de vie heureuse et aisée lorsque vient le moment où vous ne pourrez plus donner le meilleur de vous-même dans votre carrière.

Concernant le calcul de la retraite complémentaire, il dépend en général de votre statut professionnel. Autrement dit, le calcul ne se fera pas de la même manière si vous êtes un salarié affilié à l’AGIRC-ARCOO, si vous êtes salarié privé ou un salarié affilié à un RSI. Le calcul diffère également en tant qu’artisan, en tant que commerçant ou en tant que travailleur indépendant.

Pour faire simple, vous pouvez bénéficier de retraites complémentaires différentes selon votre statut professionnel. Cela dit, la retraite CIPAV s’adresse par exemple aux professions libérales tandis que la MSA est faite pour les travailleurs agricoles. En toute logique, les fonctionnaires auront aussi droit à des régimes spéciaux pour leur retraite complémentaire. Pour vous aider à comprendre au mieux votre statut, afin de faire correctement le calcul de votre retraite complémentaire arrco, rendez-vous sans plus attendre sur www.aeterniapatrimoine.fr. À part cela, il faut préciser aussi qu’un salarié peut être affilié à plusieurs régimes afin de profiter de tous les avantages occasionnés.

« Système à points », « système par capitalisation » : une différence à déceler

Maintenant que vous vous y connaissez un peu sur les différentes formules de retraite complémentaire selon le statut du salarié, il est temps de vous informer sur d’autres détails à retenir avant de procéder au calcul retraite complémentaire arrco. On fait ici référence au système à point et au système par capitalisation. D’un côté, le contrat « à point » fait référence aux formules de retraites caractérisées par le versement de cotisations qui seront automatiquement transformées en « points ». Le point est ainsi votre cota et sera valorisé chaque année. De l’autre côté, le « système par capitalisation » fait référence au « contrat classique ». Avec cette version, les cotisations seront converties en rente viagère sur le long terme. Ce système s’adresse dans la majorité des cas aux Préfons et à certains PFRP dans le cadre des régimes de contrats de retraite complémentaire. En toute logique, les deux systèmes ont des avantages et des inconvénients qui leur sont propres.

Focus sur le calcul retraite complémentaire arrco et AGIRC

En plus du régime de base de la sécurité sociale, chaque salarié a droit à une retraite complémentaire gérée par l’ARRCO ou Association pour le Régime Complémentaire des salariées. Il s’agit entre autres d’une formule obligatoire depuis quelques années et s’adresse à tous les salariés privés. En ce qui concerne les salariés bénéficiaires d’un statut de cadre, la retraite complémentaire AGIRC prend en main la gestion de leur contrat suite aux versements de cotisations. À titre d’information, cette formule est caractérisée par un régime par point, c’est-à-dire que la valeur sera convertie au moment de la retraite. Tout comme le régime général, les points accumulés vont être attribués au salarié bien que celui-ci n’ait pas eu d’activité pour de nombreuses raisons, en raison de diverses situations: chômage, invalidité, accident de travail, arrêt maladie, maternité, etc. Par ailleurs, l’avantage de cette formule repose surtout sur cette continuité de bénéfices malgré les problèmes que vous pouvez rencontrer tout au long de votre carrière professionnelle.

Qu’en est-il du rsi retraite complémentaire ?

Le rsi retraite complémentaire est pour sa part une formule qui s’adresse principalement aux artisans commerçants et aux industriels. Depuis le premier janvier 2013, la gestion de ce genre de retraite complémentaire est confiée au régime de retraite complémentaire commun. Toutefois, il a été établi auparavant, depuis des années, sous un nom différent. De ce fait, les salariés ayant bénéficié de ce régime avant 2013 continueront de profiter de ses avantages. Il faut cependant admettre qu’une certaine hausse est perçue sur les cotisations depuis qu’elle est devenue RSI.

Par ailleurs, la réforme a permis d’apporter certains changements concernant le paiement des cotisations. Dans ce sens, tous les commerçants et les industriels payent désormais les mêmes niveaux de cotisation, sans distinction. Pour information, le calcul retraite complémentaire dans le cadre du régime RSI se fait à travers un système de point. La décote du commerçant risque ainsi d’être affectée s’il ne réunit pas toutes les conditions de la retraite.

Normes de sécurité relatives à l’installation de portes et portails automatiques
Pourquoi le marketing d’influence est-il recommandé ?