Mutuelle santé et médecines douces : comment être bien remboursé ?

mutuelle médecine douce

Les médecines douces ne sont pas prises en charge de la même façon que la médecine traditionnelle par les mutuelles santé. Certaines sont remboursées et d'autres non. C'est le cas de l'acuponcture, de l'homéopathie, de la chiropractie, de la naturopathie et d'autres soins dont les forfaits de prise en charge peuvent être annuels ou à la séance. Pour bénéficier d'une prise en charge optimale, étudier et comparer les différentes offres de mutuelles permet de connaître le taux de prise en charge de ces formes de médecine et d'en choisir une adaptée à ses besoins. Cependant, les remboursement de ces médecines douces se confrontent à des limites. Suivez ce lien pour estimer vos besoins de prise en charge pour vos frais de santé et souscrire une mutuelle en ligne.

Quelles sont les médecines douces prises en charge par les mutuelles ?

De plus en plus de personnes ont recours à une variété de médecines douces pour soigner leurs maux. Toutes ne sont pas prises en comptes par les mutuelles, ni de la même façon. Voici quelques explications.

Acuponcture, homéopathie, chiropractie, naturopathie, les soins concernés par les mutuelles

La prise en charge des différents types de médecine douce varie en fonction des mutuelles et des soins envisagés. La Sécurité sociale ne rembourse que quelques médecines douces comme l'acupuncture, l'ostéopathie et l'homéopathie, lorsqu'elles sont pratiquées par un professionnel de santé conventionné. Le reste n'est pas pris en charge. Certaines mutuelles, comme april.fr, proposent des taux de remboursement intéressants pour l'ostéopathie, bien qu'il soit souvent conditionné à des critères spécifiques. D'autres soins, tels que la naturopathie et la sophrologie, sont peu reconnus mais de plus en plus soutenus.

Forfait annuel : une somme allouée aux remboursements sur l'année

La plupart des mutuelles proposent des forfaits annuels pour le remboursement des médecines douces. Ces forfaits définissent un montant total de remboursement, valable sur l'ensemble de l'année. Une fois le plafond atteint, plus aucun remboursement n'a lieu avant le début de l'année suivante.

Forfait par séance : rembourser un montant fixe par séance avec un plafond annuel

D'autres mutuelles préfèrent mettre en place un forfait par séance, avec un plafond annuel. Dans ce genre de formule, un montant de remboursement est attribué par séance, la quantité de séances remboursée étant elle-même limitée sur l'ensemble de l'année.

Tenir compte de la prise en charge des médecines douces au moment de choisir sa mutuelle

Les médecines douces, jusqu'alors marginalisées, sont aujourd'hui de plus en plus populaires et reconnues pour leur capacité à soulager les maux du quotidien. Au moment de choisir une mutuelle santé, il peut être intéressant de considérer la prise en charge de ces pratiques, surtout si vous prévoyez d'y avoir recours.

Les critères de remboursement des médecines douces, les plafonds pour chaque type de médecine douce dans les contrats de mutuelle, ainsi que les conditions spécifiques de prise en charge (prescription médicale, praticiens agréés, etc.) sont des indicateurs de cette prise en charge, et du reste à charge pour l'assuré. Une comparaison méticuleuse des offres de mutuelles sur le marché, en termes de prise en charge des médecines douces et de leur rapport qualité/prix, est alors nécessaire pour faire le choix le plus juste.

Il est important de bien vérifier les garanties de votre contrat mutuelle pour connaître les médecines douces prises en charge, les plafonds de remboursement annuels, et les éventuelles limitations ou délais de carence.

Les limites du remboursement pour les médecines alternatives par les mutuelles santé

La plupart des mutuelles imposent un plafond annuel pour le remboursement des médecines douces, généralement compris entre 100€ et 500€ par an. Une fois ce plafond atteint, aucun autre remboursement n'est effectué jusqu'à l'année suivante.

Certaines mutuelles limitent le nombre de séances remboursées par an, par exemple 10 séances maximum d'ostéopathie. Les personnes souffrant de douleur chroniques peuvent vite être désavantagées par ces plafonds. D'autres mutuelles remboursent un forfait fixe par séance, par exemple 30€ par séance d'acupuncture, plutôt qu'un pourcentage des frais réels.

La plupart des mutuelles appliquent des délais de carence de 3 à 12 mois avant de commencer à rembourser les médecines douces pour les nouveaux adhérents.

Enfin, toutes les formes de médecine douce ne sont pas systématiquement couvertes. Les plus souvent remboursées sont l'ostéopathie, l'acupuncture, l'homéopathie et la naturopathie.

Quels sont les bienfaits de l’oméga 3 sur le corps ?
Découvrez ce qu’une nounou ne doit pas faire

Plan du site