Sous-traitance et usinage : faire appel à un sous-traitant mécanique

usinage de pièce

La sous-traitance industrielle est une pratique très fréquente et très répandue dans différents types d’entreprises. En effet, elle est un accord contractuel conclu entre une entreprise et un prestataire. Les travaux délégués varient en fonction des besoins des donneurs d’ordre en question. Ils peuvent aller d’un travail de remise en peinture jusqu’à la construction d’un bien. De même, ce concept est déjà valable dans le domaine de la mécanique industrielle. En effet, la  sous-traitance usinage  propose des services d’assemblage mécaniques et de confection de pièces mécaniques. Les avantages de cette pratique en sont nombreux. Cela évitera par exemple aux entreprises de procéder à des embauches. Ainsi, ils seront épargnés des frais sociaux tels que les cotisations de sécurité sociale, les indemnités pour les accidents du travail, ou encore l’assurance-maladie.

Les différentes techniques d’assemblage mécanique

L’assemblage mécanique est souvent rencontré dans les grandes entreprises qui utilisent de nombreuses machines de production. Le saviez-vous, une pièce mécanique d’un quelconque équipement peut être composée de plusieurs petites pièces en série. Pour les remettre en bloc, on répertorie plusieurs techniques de montage. Il s’agit entre autres du sertissage, du bouterollage, du collage et de la soudure.

La technique de sertissage consiste à combiner deux pièces métalliques en utilisant des outils spécifiques. Ce sera le cas par exemple pour combiner un tuyau caoutchouc flexible avec un embout métallique. D’ailleurs, plusieurs outils à sertir sont disponibles : de pinces, de presses et des machines de sertissage. Le bouterollage ou le rivetage quant à lui sert à agrandir la section d’un métal pour y sculpter ensuite une forme spécifique. Le rivetage est fréquemment utilisé lors des travaux d’ouvrages métalliques pour assembler une tôle à un tube carré par exemple. Ces deux méthodes sont juste des exemples de techniques adoptées par des prestataires en sous traitance usinage. D’autres processus sont à découvrir pour avoir une connaissance approfondie sur l’assemblage mécanique.

Les différentes techniques pour usiner une pièce mécanique

L’usinage de pièces constitue la reproduction ou la confection d’une pièce mécanique. Ce type de travaux est impérativement accompagné par un plan issu d’un dessin technique de la pièce en question et d’un cahier de charge bien clair. Le plan en question peut être en 2D ou 3D selon la complexité de la pièce métallique à usiner. C’est ce qu’on appelle une fabrication mécanique sur plan.
Le procédé de confection d’une pièce se fait par l’utilisation de nombreuses machines de précision appelée machines-outils. Que les pièces à confectionner soient des aciers inoxydables ou des aciers simples, des aluminiums ou d’autres matières comme les technyls ou des teflons, la première action d’un usinage consiste toujours à enlever les matières brutes de ladite pièce. Ce procédé est fait afin d’avoir une surface lisse usinée. Cet aspect est très important pour avoir une cotation exacte de cette pièce. Au cas où le besoin d’en fabriquer un se présente. En effet, la précision est fondamentale dans une confection mécanique. Les fraisages et les tournages constituent les actions qui suivent ce lissage. Le circuit de confection dépend de la spécificité des pièces à modeler. Ces dernières peuvent s’agir d’une roue à chaîne ; d’une poulie, d’une chaîne, d’un axe et bien d’autres encore.

Comment choisir son sous-traitant industriel ?

Le choix d’un prestataire industriel mécanique repose sur plusieurs critères. D’ailleurs, avant de conclure de quelconques accords, il est judicieux de faire une visite de leur atelier de fabrication. De ce fait, vous pouvez avoir une vision de la qualité de leur parc machine. Et de vérifier si celle-ci est complète pour parvenir à concevoir vos pièces mécaniques. Le prestataire, a-t-il une machine pour le fraisage, le tournage ? Combien d’axes ont-ils au total pour exécuter la commande de leur clientèle ? Qu’en est-il de l’ancienneté de ses machines ? Sont-elles encore de pointes et performantes ?
Ensuite, vous pouvez aussi vérifier la capacité de production du prestataire. Est-ce qu’il est capable d’effectuer des confections en petites séries, en moyennes séries ou bien en grandes séries ? En outre de ces critères, n’oubliez pas aussi de demander leur classification en termes d’usinage industrielle. Ou bien comment est leur service après-vente ? Offre-t-il une garantie pour leurs pièces usinées ? Bref, c’est vous qui voyez.

Combien coûte l’usinage d’une pièce métallique ?

Pour ce qui est du prix de la prestation, le coût de l’usinage varie d’une pièce à l’autre. Premièrement, le prix tient en compte la nature de la pièce à confectionner. S’agit-il d’un inox ou d’un aluminium ? En effet, le temps passé à sculpter un inox est largement supérieur à celui d’un acier ou d’un aluminium. À part cela, le prix de la matière brute est aussi à déterminer ainsi que d’autres achats d’articles relatifs à la confection. Y avait-il des électrodes, un lubrifiant, un papier abrasif entre autres ? Et enfin, qu’en est-il des ensembles mécaniques  qui constituent la pièce à confectionner ? Cette partie définit la complexité des travaux qui attend le prestataire. Les pièces mécaniques contiennent elles des rainures de clavettes, des circlips, des filetages ou des taraudages ? Encore une fois, c’est vous qui voyez. Enfin, il convient de noter que la demande de devis auprès d’un sous-traitant usinage est gratuit et sans engagement.

 

Trouver un bon garage à Dijon pour réparer son pare-brise
Faire remplacer ses pneus à prix pas cher